Covid-19 : les médias Hirondelle s’adaptent et informent

Covid-19 : les médias Hirondelle s’adaptent et informent

Start a dialogue!

Alors que le Covid-19 progresse en Afrique, les médias et programmes d’information de la Fondation Hirondelle s’organisent pour protéger leur personnel et adaptent leurs contenus pour informer les populations locales sur la pandémie. Tour d’horizon, du Mali à Madagascar.

La Fondation Hirondelle a travaillé avec ses équipes sur le terrain dès la mi-mars pour diffuser des messages de prévention à tous ses personnels et adapter les rythmes de travail tout en préservant nos capacités de productions. Des solutions techniques ont été trouvées et implémentées par le Responsable technique de la fondation en lien avec toutes les équipes techniques dans les pays d’intervention. Le télétravail a ainsi pu être mis en place intégralement à Madagascar pour l’équipe du Studio Sifaka, et partiellement au Burkina Faso pour Studio Yafa et en République démocratique du Congo pour le Studio Hirondelle RDC à Kinshasa et au Kasaï.

Les contenus produits par ces trois équipes sont diffusés en différé par des réseaux de médias locaux. La production de contenus en télétravail est donc possible, si elle est bien organisée en permettant les échanges nécessaires entre journalistes, rédacteurs en chef et techniciens. Le monitoring des contenus est assuré, notamment par un suivi quotidien renforcé du Responsable éditorial de la Fondation Hirondelle, qui supervise l’ensemble de nos productions et échange avec tous les rédacteurs en chef sur le terrain.

Dans nos médias diffusant en direct, comme Radio Ndeke Luka en Centrafrique (diffusion 24h/24 avec 7 émetteurs FM et 12 radios partenaires), Studio Tamani au Mali (diffusion quotidienne de 3h15 en direct par un réseau de 75 radios partenaires) et Studio Kalangou au Niger (diffusion quotidienne de 2h en direct par un réseau de 41 radios partenaires), la production est assurée depuis les studios, mais avec des équipes réduites et en rotation. Un strict respect des mesures de prévention est assuré : distanciation, lavage de mains régulier, port de masque lorsque nécessaire et possible. Ces mesures sont affichées et rappelées régulièrement par nos responsables à leurs équipes et à tous les visiteurs et invités de nos studios. Des conseils sont aussi donnés aux journalistes de nos médias partenaires, comme ici à Tshikapa en RDC, où le rédacteur en chef de notre programme Ngoma Wa Kasaï explique lors d’une formation à des correspondants l’importance de bien laver les bonnettes de leurs micros :

https://web.facebook.com/watch/?v=211324973511201

Ces mesures et cette capacité d’adaptation permettent à nos journalistes et techniciens sur le terrain de poursuivre leur mission, plus que jamais vitale, d’information des populations locales. Les informations sur la pandémie sont largement traitées dans nos productions habituelles, à côté de tous les autres sujets qui continuent de faire l’actualité de chaque pays (élections, conflits, déplacés internes, mais aussi vie quotidienne, économie, culture…). Des programmes spécifiques sur le Covid19 et productions supplémentaires, notamment des campagnes de sensibilisation, sont aussi en cours de préparation avec des partenaires. Tour d’horizon des productions de nos médias en lien avec la pandémie :

Au Mali, Studio Tamani a assuré la couverture du premier tour des élections législatives dimanche 29 mars, avec une équipe réduite et une diminution de la durée de présence des journalistes sur le terrain par mesure de prévention. Cependant, la rédaction de Studio Tamani et son réseau de correspondants ont pu assurer une information factuelle et précise sur le déroulement du scrutin à travers le pays, dans un contexte sécuritaire très difficile. Studio Tamani a produit pour cela un programme exceptionnel de 11 heures en direct, de 8h à 19h le 29 mars, diffusé par 215 radios à travers le Mali !

Au Niger, Studio Kalangou continue de produire ses deux heures de programmes quotidiens,  avec des journaux en 5 langues qui informent la population sur l’évolution quotidienne de la pandémie, et des « talk-shows » comme « Tous à la Fada » qui permettent aux jeunes de s’exprimer, de contribuer à la sensibilisation et d’éveiller la conscience des « covido-sceptiques » : https://www.studiokalangou.org/index.php/dialogues/tous-a-la-fada/12672-prevention-coronavirus-que-contributions-pour-jeunes-dans-application-mesures-prises-autorites.

Au Burkina Faso, notre programme jeunes Studio Yafa a adapté sa grille des programmes pour faire face à l’épidémie qui se propage aussi dans le pays. Depuis le 23 mars, notre équipe de journalistes à Ouagadougou diffuse un bulletin d’information « Covid » le lundi, mardi et vendredi : une minute sur un thème lié au Covid 19 suivi d’un rappel des gestes barrières, en 5 langues. Des émissions spéciales du talk-show « Y’a débat » sont aussi consacrées à la pandémie. Ces productions sont diffusées par 37 radios partenaires à travers le Burkina.

En République Centrafricaine, Radio Ndeke Luka a lancé une campagne radio baptisée «Tous les conseils pour lutter contre la pandémie de Covid-19», en collaboration avec le ministère de la santé, l’Unicef et l’OMS. Cette campagne est constituée de spots en Sango et français, d’émissions et messages de sensibilisation, de magazines Santé sur le coronavirus, ou encore de tables-rondes sur le suivi des actions menées par l’OMS Centrafrique.

En République démocratique du Congo, les journalistes du Studio Hirondelle RDC à Kinshasa et dans les provinces du Kasaï réalisent des reportages sur les mesures de prévention mises en œuvre par les autorités nationales et locales, et sur la réaction et les questions de la population. L’équipe a aussi produit une première vidéo de sensibilisation pour combattre les rumeurs qui circulent sur le virus :

https://youtu.be/TDknpyQaTHU

Madagascar, la jeune équipe du Studio Sifaka produit en télétravail un programme quotidien spécial d’une durée d’une heure, avec des journaux d’information en malgache et en français, une chronique santé, des messages de prévention, et de la musique pour se changer les idées.

Tous ces programmes sont produits avec les moyens habituels de nos projets. Ils seront enrichis et complétés par de nouveaux contenus, des campagnes de sensibilisation sur de nouveaux canaux (notamment téléphonie mobile), et une éventuelle extension de nos médias partenaires, en fonction de moyens additionnels en cours de discussion avec des partenaires. Objectif : assurer une information et une sensibilisation rapide et la plus large possible face à cette pandémie dans des pays d’Afrique déjà fragilisés par d’autres crises.

Veuillez visiter www.hirondelle.org pour plus d’informations. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *