Le Réseau des Organisations Paysannes et des Producteurs Agricoles de l’Afrique de l’Ouest – ROPPA

Le Réseau des Organisations Paysannes et des Producteurs Agricoles de l'Afrique de l'Ouest – ROPPA

Start a dialogue!

Pour les agriculteurs d’Afrique de l’Ouest, le Réseau des Organisations Paysannes et des Producteurs Agricoles de l’Afrique de l’Ouest, ou ROPPA,  est leur champion. ROPPA est voué à la construction d’un mouvement paysan ouest africain représentatif de toutes les composantes du monde rural, alors une place de choix y est réservée aux femmes, hommes et jeunes dont la vie et le travail reposent sur des systèmes d’exploitation familiaux.  Pour assurer la sécurité des petits exploitants et exploitants familiaux organisés dans les pays membres, le réseau a su, au fil des années, bâtir une structure qui fait des Organisations Paysannes des regroupements crédibles et incontournables dans les secteurs agro-sylvo-pastoral et halieutique.

Créé en juin 2000 à Cotonou au Bénin, ROPPA regroupe 13 organisations paysannes nationales membres du Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, Mali, Niger, Sénégal, Sierra Leone, Togo et aussi des organisations paysannes membres associées du Cap-Vert et du Nigeria. Le siège de ce structure faitière se trouve à Ouagadougou au Burkina Faso.

Le ROPPA poursuit de multiples objectifs qui s’articulent autour de la promotion et la défense des valeurs d’une agriculture paysanne performante et durable au service des exploitations familiales et des producteurs agricoles.  Il poursuit aussi l’information et la formation des membres des Organisations Paysannes et des Associations de producteurs agricoles, à partir des expériences pertinentes des membres et des autres acteurs du développement.

Aussi, le réseau encourage et accompagne la concertation et la structuration des organisations paysannes et des producteurs agricoles dans chaque pays en vue de leur implication dans les politiques et programmes de développement des secteurs agricoles et ruraux.

En tant que réseau, ils permettent également un dialogue entre les acteurs de différents secteurs afin de mieux prendre en compte les préoccupations de tous les producteurs. Pour soutenir les producteurs, le ROPPA dispose d’un collège régional pour les femmes, d’un collège régional pour les jeunes et de quatre cadres sectoriels pour les riziculteurs, les céréales sèches, la pêche et l’élevage.

Ses actions axées principalement autour de la bonne gouvernance, ont déblayé le chemin pour des réussites qui sont palpables aujourd’hui. Ce qui inclus les concertations systématiques des organisations paysannes pour l’élaboration des politiques, stratégies, programmes du secteur agricole au niveau régional et national. Ces politiques prennent en compte les besoins des exploitations familiales et se basent sur le modèle d’agriculture familiale, car, sans l’intervention des organisations paysannes, la région se serait tourné purement vers un mode de production agroindustriel.

Le défi actuel est de maintenir un équilibre harmonieux entre agriculture familiale et agro-industrie. Ils sont également soucieux d’améliorer la représentation des femmes et des jeunes dans l’élaboration des politiques. De plus, ROPPA voudrait développer des services économiques pour faciliter l’accès aux intrants, financements et marchés.

« Nous avons besoin pour cela de financement souple qui nous accompagne dans nos orientations et avec nos outils de travail. L’approche projet reste un élément parfois bloquant car des actions à court terme ne permettent pas toujours d’avoir des impacts probants. Les formalités administratives quoique nécessaires, prennent beaucoup de temps et d’énergie. Il n’en reste que peu pour la mise en œuvre des actions et vu que les projets s’inscrivent dans des courts délais cela reste un défi pour assurer les changements que nous voulons induire, » explique M. Ibrahima COULIBALY,  Président du Conseil d’Administration du ROPPA.

Le ROPPA est actuellement engagé dans la mise en œuvre de nombreux projets dont deux avec le concours des partenaires internationaux. Un vise l’accroissement des revenus et l’amélioration des moyens de subsistance, la souveraineté/sécurité alimentaire et nutritionnelle, ainsi que la sécurité de 15 millions exploitations familiales. L’autre vise le renforcement des capacités de résilience des femmes en milieu rural.

En cette Décennie des Nations Unies pour l’Agriculture Familiale qui met l’accent sur la croissance agricole et rurale portée par des petits exploitants, le Réseau des Organisations Paysannes et des Producteurs Agricoles de l’Afrique de l’Ouest priorise la sécurisation des facteurs de production, l’amélioration durable de la productivité et l’accès au marché des exploitants familiaux. En plus, ROPPA voudrait améliorer de l’accès aux services de proximité, notamment le conseil agricole, augmenter la consommation des produits locaux et augmenter la participation des femmes et jeunes dans les chaînes de valeur agricole.

 

_____

Par MELI Rostand

 

Pour mieux connaitre le ROPPA, veuillez suivre les adresses ci-après :

Site web: www.roppa-afrique.org

Facebook: @roppawestafrica

Twitter: @roppainfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *