Il devient entrepreneur agricole grâce au métier de pépiniériste de banane plantain

Il devient entrepreneur agricole grâce au métier de pépiniériste de banane plantain

Start a dialogue!

Dès son cursus universitaire, Narcisse AMAN a rêvé devenir un entrepreneur agricole. En tant qu’Ingénieur des Techniques Agricoles diplômé de l’Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny (INPHB) de Yamoussoukro, il va continuer de nourrir secrètement son rêve malgré le poste de Chef d’Exploitation occupé dans une entreprise agricole.

Son rêve est devenu une réalité lorsqu’il a adopté la Technique de Plants Issus de Fragments de Tige (PIF) importé du Cameroun, au cours d’une formation financée par le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO/WAAPP) Côte d’Ivoire en 2014.

Suite à cette formation, Narcisse AMAN a préféré démissionner de son poste de Chef d’Exploitation, après 3 années de service, pour exercer à plein temps le métier de pépiniériste de banane plantain en produisant des vivoplants de banane plantain.

AMAN témoigne de ses débuts dans l’activité « J’ai commencé la production des vivoplants avec 3 germoirs pour un coût d’investissement 50 000 FCFA soit 100 $ US qui a permis de produire 25 000 plants. La 1ère année a été difficile vu que je n’avais pas d’importantes ressources financières. Néanmoins, ces plants ont été facilement commercialisés grâce au contrat de partenariat entre le réseau des pépiniéristes de banane plantain et le Conseil du Café-Cacao dans le cadre du renouvellement du verger du cacao ».

Ce premier contrat a permis à Narcisse AMAN de sortir de l’informel en créant une entreprise légale dénommée « CANAAN Agriculture », dont il assure les fonctions de Directeur. Cette entreprise emploie 35 personnes dont 7 permanents et produit en moyenne 250 000 plants par an, commercialisés auprès d’une clientèle nationale et sous-régionale.

Rencontré sur l’un de ses sites de production à Anekouadiokro dans l’Est de la Côte d’Ivoire à environ 200 km d’Abidjan, ce jeune entrepreneur agricole contribue à la formation de jeunes diplômés des écoles d’agriculture. A ce titre, il a déjà formé 3 générations de stagiaires au nombre de 11.

Au regard du travail abattu dans le secteur agricole, AMAN Narcisse a reçu en 2016 le prix du jeune entrepreneur en Côte d’Ivoire.

AMAN Narcisse aujourd’hui âgé de 32 ans a fait de la diversification son credo de réussite. En plus de la production de vivoplants de banane plantain, il s’est spécialisé dans la création de plantation pour particuliers, la production de banane plantain en contre saison et récemment dans la transformation de la banane plantain en aliment composé pour enfants et adultes.

Rappelons que le PPAAO/WAAPP, financé avec un don de la Banque Mondiale contracté par l’Etat de Côte d’Ivoire, a été coordonné par le Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricole (FIRCA) sur la période 2011-2016. Ce programme a permis d’introduire 40 technologies agricoles qui ont augmenté la productivité des exploitations agricoles et amélioré les revenus des bénéficiaires dans les spéculations banane plantain, manioc, igname, maïs, riz, volaille traditionnelle et porc.

Florence NANDO

Chargée de Communication au FIRCA.

https://www.firca.ci       

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *