Une dynamique Start up agricole transforme les paysages urbains

Une dynamique Start up agricole transforme les paysages urbains

Start a dialogue!

Elle s’appelle AgroLight SARL et elle naît de la volonté de son initiateur d’entreprendre dans son pays d’origine. Lui c’est Gnépa-Joël Anani, jeune entrepreneur français, d’origine ivoirienne. Né en Côte d’Ivoire,  il arrive très jeune en Europe où il passe plus d’une vingtaine d’années à étudier et à occuper différents postes de responsabilités dans le management, l’analyse de marchés et la distribution de matériel spécialisé, d’abord en France puis en Angleterre. Il est titulaire d’un Brevet de Technicien Supérieur en Management et gestion d’entreprises, obtenu à Paris et d’un diplôme de Bachelor en Economie obtenu à l’Université de Plymouth en Angleterre.

Dans une logique d’innovation sur sa terre natale, il s’engage dans l’agriculture urbaine biologique sous toutes ses formes (Hydroponie, Agriculture hors sol, permaculture, jardins verticales, etc.). L’objectif visé à moyen et long terme est de rapprocher les sites de productions agricoles des populations pour permettre à chaque foyer de s’alimenter  raisonnablement sans attendre que ça vienne d’ailleurs. Le jeune entrepreneur y perçoit l’une des solutions pour faire face aux défis alimentaires futurs en Afrique à l’horizon 2050. « Au vu de la diminution des terres arables et de ses forêts, l’exode rurale, les difficultés liées aux transports des denrées alimentaires vers les villes, les pertes posts récoltes liées à une logistique souvent compliquée et inappropriée, la raréfaction de produits frais, la forte urbanisation de nos villes, nous obligent à repenser notre modèle agricole. En lançant AgroLight SARL, je veux proposer un concept où les aliments ne viennent plus seulement des zones rurales vers les zones urbaines, mais sont, en complément, directement produits et consommés en ville », explique M. Gnépa-Joël Anani pour qui une agriculture urbaine, près des populations, se doit d’être écologique et responsable, aucun autre système de culture ne pouvant être plus convenable.

L’idée d’une agriculture urbaine biologique et d’AgroLight SARL est d’être une unité de production de tout ce qui compte quand il s’agit de l’alimentation humaine. Il s’agit de produire tout type de fruits et de légumes mais aussi de proposer des protéines animales à travers l’élevage de volailles fermières et autres animaux de la basse cour mais aussi de poissons en bassins hors sols, tout ça de façon biologique. L’entreprise dispose des exploitations sur le terrain à Abidjan et dans plusieurs villes de l’intérieur de la Côte d’Ivoire et opère à distance dans plusieurs pays de la sous région Afrique de l’Ouest comme le Burkina Faso, la Guinée et le Benin.

L’entreprise dont les activités ont été lancées en septembre 2017 fait face à quelques défis, y compris les craintes des citadins de se voir intoxiqués par les pesticides. A ce sujet, l’équipe d’AgroLight SARL s’évertue régulièrement pour rassurer les riverains de la responsabilité de cette pratique et du bien fondé de cette présence près d’eux, dont la finalité c’est la disponibilité de fruits et légumes frais et sains tout le long de l’année sans interruption. Aussi, en agriculture urbaine biologique, l’autre défi consiste à trouver un réseau de clients qui permettent d’écouler les produits tout en rentrant dans ses fonds, des clients qui valorisent l’agriculture biologique et sont ainsi prêts à payer un peu plus leurs aliments. Sur ce point, AgroLight SARL peut compter sur son réseau de partenaires locaux : « ce sont d’abord nos fournisseurs. Ceux là même qui nous permettent de travailler chaque jour avec professionnalisme et diligence. Puis ce sont tous les particuliers, restaurants, associations, entreprises, ONGs, qui nous sollicitent pour divers projets d’investissement les concernant. Par leur fidélité, Ils nous apportent la stabilité dans nos finances et la possibilité de budgétiser 3 à 6 mois à l’avance, ce qui facilite effectivement le travail », nous explique Gnépa-Joël Anani, le jeune entrepreneur qui préfère travailler sous fonds propres avec les moyens disponibles, afin de garder un certain pouvoir de décision sans influences externes. Il reste toutefois ouvert à des propositions.

Sur son appréciation du résultat à ce stade, il dit sa satisfaction en ces termes : « Les débuts étaient difficiles comme c’est souvent le cas, mais une fois les bonnes personnes trouvées, la fidélité des clients, le travail diligent et professionnel, les choses ont fini par se mettre naturellement en place ».

Guidé au départ par le désir d’innover, l’entrepreneur agricole demeure sur cette lancée pour maintenir cette touche distinctive qui caractérise son entreprise AgroLight SARL. « Nous aimerions obtenir gracieusement des espaces tels que les ronds points, les cours d’écoles, des dalles d’immeubles administratifs pour pouvoir développer notre expertise et permettre aux populations, cantines, travailleurs d’avoir des produits frais et sains à portée de main ». Il entrevoit d’autres partenariats avec des associations et ONGs d’aide à l’insertion des couches vulnérables de la population tel que les femmes et les jeunes et souhaite un appui des décideurs pour l’accès aux espaces publics afin de multiplier les sites de productions en Côte d’Ivoire et ailleurs.

A ceux et celles qui souhaitent se lancer dans une activité similaire, M. Anani adresse ce conseil : « c’est de commencer à eux même se former, très bien se former et ensuite de se considérer eux-mêmes comme leur premier manœuvre et non jouer le patron. Commencer avec ce qu’ils ont et réinvestir dans l’activité pour s’agrandir exponentiellement et sûrement sans toutefois perdre l’objectif de vue, rendre l’Afrique autosuffisante en alimentation à l’horizon 2050 ».

AgroLight SARL offre régulièrement des stages de qualification professionnelle aux étudiants en agriculture, ainsi que des sessions de formations ponctuelles aux manœuvres et autres jeunes dans le cadre des activités d’ONGs. L’entreprise qui compte pour le moment 5 employés permanents, ouvre 4 nouveaux postes en ce début d’année 2020.

 

Rostand Meli

 

Pour joindre AgroLight SARL, veuillez utiliser les coordonnées ci-après:

 

En Côte d’Ivoire : Cocody angré château, Abidjan, Côté d’Ivoire

+225 09377041 (WhatsApp) / +225 79519515 (WhatsApp)

 

En France : Versailles Grand Parc

2 Place de Touraine, 78000 Versailles

+33 (0) 609532569 (WhatsApp)

 

Autres adresses utiles :

Courriel : [email protected]

Site web : www.agrolightci.com

Facebook: les jardins biologiques de AgroLight CI

Instagram:https://www.instagram.com/agrolight_sarl/

Tweeter :AgroLight SARL

Youtube : AgroLight

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *